Navigation – Plan du site

Le paradoxe dans la communication.

Implications épistémologiques et usages thérapeutiques
Jean-Curt Keller

Texte intégral

1Résumé de la thèse en philosophie (épistémologie, logique ) présentée et soutenue publiquement  devant l’Université Paul Verlaine de Metz1, le 21 mars 2006

2Composition du Jury :

3MM Bernard Andrieu (professeur Nancy I), Pierre-André Dupuis (professeur Nancy II), Benoît Gœtz (MCF HDR Metz), Jean-Paul Resweber (professeur Metz, directeur).

4Le paradoxe menace nos énoncés : ceux qui nous servent à décrire le monde, puis à expliquer ces descriptions ; ceux, parfois, de la philosophie de la connaissance qui nous servent à vérifier la cohérence de nos théories.

5Cette thèse étudie la complétude et la cohérence d’une théorie particulière, la pragmatique de la communication humaine (P), qui constitue la lignée empiriste de la pragmatique, et pour laquelle le paradoxe se trouve à l’origine de troubles humains. De ces problèmes, P sous-tend des méthodes de résolution où l’accent est mis sur l’interaction autant que sur les processus réflexifs du sujet.

6On examine l’axiomatique de P et ses rapports avec la méthode thérapeutique. La théorie s’avère cohérente, mais le refus de principe d’hypothèses intrapersonnelles se révèle intenable et la modélisation systémique s’avère non nécessaire à la méthode. Une axiomatique élargie est proposée, ainsi qu’une modélisation des interventions en vue du changement durable, par la théorie de la révision des croyances. Est proposée une démarche pour l’examen des théories de l’humain, où les énoncés sur l’homme englobent celui qui les énonce et peuvent devenir paradoxaux.

7Appliquée à d’autres méthodes, cette démarche pourrait éclairer les comparaisons entre les théories concurrentes.

8The Paradox in Communication

9The paradox menaces our statements. The pragmatics of human communication (P) constitutes the empiricist branch of pragmatics. It lays at the origin of some methods for solving human problems where special emphasis is put on interaction and the subject’s reflexive processes.

10This thesis questions the completeness and coherence of the axiomatics of P and its relationship with the therapeutic method. It will be shown that the theory is coherent, that a theory of subjet is unavoidable and that systemic modelling is unnecessary for the method. We shall suggest new axioms and a more elaborate modelling of therapeutic treatment in view of a sustainable change by the theory of revision of belief.

11Applied to other methods, this procedure could enlighten the comparisons between competing theories.

12 

13Mots-clés

14antinomie, axiomatique, (re)cadrage, cercle vicieux, changement, communicabilité, complémentarité, complétude, cognition connaissance, croyance, contradiction, démontrabilité, dialogique, dialogue, double contrainte, englobement, énonciation, fonction propositionnelle/proposition, injonction, interaction, justification, logique, maieutique, métacommunication, métalangue, métaphore, modèle, paradoxe (logique, sémantique, linguistique, ensembliste, pragmatique, visuel), ponctuation, position haute/basse, pragmatique, problèmes humains, psychothérapie, relation, représentation, sujet, symétrie, système, théorie, thérapie, troubles, types/types d’ordre, vérité.

Haut de page

Notes

1 École Doctorale Perspectives Interculturelles : Écrits, Médias, Espaces, Sociétés - Laboratoire ERASE
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Curt Keller, « Le paradoxe dans la communication. », Le Portique [En ligne], Thèses, mis en ligne le 23 décembre 2006, consulté le 22 août 2017. URL : http://leportique.revues.org/917

Haut de page

Auteur

Jean-Curt Keller

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org