Navigation – Plan du site
Marges et Controverses
2

Ainsi Barthes, ainsi

So Barthes, so
Hélène Nancy

Résumés

Tout en accordant à Roland Barthes sa critique de la tautologie, n’est-il pas possible de trouver dans ses textes des formes non stériles de tautologie ?

Haut de page

Dédicace

Ces fragments sont dédiés à Abdelwahab Meddeb.

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2017.

Plan

Fragment R 
Fragment B
Fragment T – t(el)
Fragment ARTS
Fragment M : même – le fragment même (m’aime, mam)

Aperçu du texte

Fragment R 

« Racine, c’est Racine ».

On connaît la critique virulente que Roland Barthes fait de cette tautologie : anti-intellectualisme petit-bourgeois (le pire), arrogance, spontanéisme, refus de la pensée et de la critique, etc.

Tout cela admirablement résumé en :

« Racine, c’est Racine : sécurité admirable du néant »

On sait combien, plus tard, Roland Barthes devait être atteint par le conflit que déclencha son Sur Racine ; il apprit à ses dépens que « Racine, c’est Racine » et qu’il ne faut pas toucher à l’incarnation tautologique du génie national.

Cette polémique lui donnait donc raison, lui qui, de plus n’aimait pas Racine !

N’y a-t-il vraiment rien à dire en faveur de cette tautologie ?

L’actrice qui déclenche l’ironie de Barthes vient de jouer le rôle d’Athalie. Qu’a fait cette actrice sinon « dire Racine ». Barthes, lui, n’a pas su dire Racine. Il raconte que pour se désennuyer lors des nombreux voyages Paris-Urt, il a tenté d’apprendre la mort de Phèdre et qu’il n’y est jamais...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hélène Nancy, « Ainsi Barthes, ainsi », Le Portique [En ligne], 37-38 | 2016, document 2, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 30 avril 2017. URL : http://leportique.revues.org/2887

Haut de page

Auteur

Hélène Nancy

Hélène Nancy enseigne la philosophie au lycée Fustel de Coulanges à Strasbourg.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org