Navigation – Plan du site
Améliorer l’homme ?
14

Surhomme ou « Supersinge » ?

Note à partir d’un fragment posthume de Nietzsche.
ÜberMensch or “supermonkey” ? Note from a posthumous fragment of Nietzsche.
Benoît Goetz

Résumés

Cette brève note n’envisage le courant transhumaniste que du point de vue de ses effets sur l’opinion. L’homme qui s’y dessine ressemble quelque peu à ce que Nietzsche dans un brouillon contemporain du Zarathoustra désigne par le terme de « supersinge ».

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2017.

Plan

Tchandala et supersinge
Post-scriptum

Aperçu du texte

J’ai découvert pour moi que la vieille humanité, que la vieille animalité, que la nuit des temps tout entière et le passé de tout être sensible continuent à écrire en moi, à aimer, haïr, et conclure .

Si j’en crois ce que colporte la rumeur, le courant nommé « transhumaniste » se caractérise par deux traits, d’ailleurs contradictoires : le projet d’une augmentation des capacités du corps humain, « boostage » généralisé au moyen de diverses prothèses que la technique met à disposition aujourd’hui, et, d’autre part, le projet plus lointain d’externaliser dans des machines non seulement l’intelligence et la mémoire (ce qui est déjà en cours) mais aussi la conscience elle-même, et l’identité individuelle, de sorte qu’elles pourraient devenir un jour indépendantes du corps et de ses vicissitudes. Augmenter les capacités du corps pour, finalement, en finir avec lui. Ce qui serait en vue, ce seraient des transhumains tout d’abord hyperpuissants physiquement, puis sans corps et éternels, pui...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Benoît Goetz, « Surhomme ou « Supersinge » ? », Le Portique [En ligne], 37-38 | 2016, document 14, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 30 avril 2017. URL : http://leportique.revues.org/2883

Haut de page

Auteur

Benoît Goetz

Benoît Goetz est professeur de philosophie à l’Université de Lorraine. Il a publié : La Dislocation – architecture et philosophie (Verdier, 2001), L’Indéfinition de l’architecture (Éditions de la Villette, 2010), Théorie de maisons – l’habitation, la surprise (Verdier, 2011).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org