Navigation – Plan du site
Améliorer l’homme ?
13

Ruyer et le transhumanisme

Ruyer and transhumanism
Hans-Pascal Blanchard

Résumés

Avant la vogue du transhumanisme, Raymond Ruyer, le philosophe nancéen, dénonça dès les années 1950 les prestiges de la cybernétique. Comme le trans­humanisme, cette idéologie portée par les réussites des premiers ordinateurs digitaux, par la vague du modèle de l’information qui indifférenciait fonctionnement machinique et fonctionnement organique, contestait un privilège de l’humain, notamment celui du monopole de la finalité par l’homme, et remettait en question la nécessité d’une intériorité consciente pour rendre raison des comportements sensés. La critique de Ruyer, au nom du scepticisme philosophique, nous convie à nous assurer si les problèmes dans notre actualité transhumaniste sont bien posés.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2017.

Plan

1. Une pensée de la technique
2. L’imitation valide-t-elle l’identification ?
3. L’origine de l’information et le platonisme secret de Ruyer

Aperçu du texte

Pourquoi se référer à l’œuvre de Ruyer pour parler philosophiquement du mouvement, de la mode et des concepts du « transhumanisme » ? Ruyer développa juste après-guerre une réflexion psychobiologique exposée dans les Éléments de psychobiologie animée par le dessein de distinguer la structure morte et secondaire de la forme qui est une unité véritable, un thème qui maîtrise instantanément et par survol absolu les organisations naturelles ou factices où elle s’actualise. Il renouvela la métaphysique de la finalité dans Néo-finalisme. Mais surtout, fort de cette conception originale de la finalité, il rencontra dans les années 1950 la jeune théorie de l’information : alors sous le nom de « cybernétique », elle donnait naissance à une véritable idéologie, progressiste et réductionniste, dont les traits rappellent ceux de l’actuel transhumanisme lequel semble trouver dans les développements de l’intelligence artificielle de quoi réaliser ce qui n’était, il y a soixante ans, qu’anticipati...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hans-Pascal Blanchard, « Ruyer et le transhumanisme », Le Portique [En ligne], 37-38 | 2016, document 13, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 30 avril 2017. URL : http://leportique.revues.org/2881

Haut de page

Auteur

Hans-Pascal Blanchard

Hans-Pascal Blanchard, né en 1963, est actuellement professeur de khâgne au lycée Fustel de Coulanges de Strasbourg. Membre du jury de l’agrégation externe de philosophie, collaborateur des Archives Poincaré de Nancy et directeur de programme au CiPh, il partage son activité entre la préparation aux concours (rue d’Ulm et agrégation de philosophie) et une réflexion philosophique sur les usages de la technique.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org