Navigation – Plan du site
Améliorer l’homme ?
10

Corps et transhumanisme.

Quelle forme de rapport à soi les prothèses transhumanistes induisent-elles ?
Body and transhumanism. What type of relation to the self do transhumanist protheses induce?
Adrien Péquignot

Résumés

Au-delà des possibilités de façonnement du corps qu’elles permettent ou promettent, les prothèses transhumanistes questionnent sur la qualité du rapport à soi et au monde qu’elles induisent. Celles-ci se développent parfois aujourd’hui au prix de l’oubli du corps en tant que lieu d’un vécu. Dès lors, le transhumanisme appelle à une nouvelle forme d’éducation, à l’élaboration de savoirs et pratiques pour les utiliser avec discernement, pour ne pas être captifs des avancées techniques.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2017.

Aperçu du texte

Du fait des progrès techniques accomplis continuellement depuis la révolution industrielle en occident, jamais les hommes n’ont aussi peu utilisé les ressources de leurs corps qu’aujourd’hui. D’une part, les activités physiques dans la vie quotidienne se sont restreintes, grâce au développement de moyens de transports et de divers instruments ou machines ; d’autre part, l’adaptation à l’environnement a été facilitée par le confort (chauffage, eau chaude...).

Le corps tend toujours plus à être perçu comme un obstacle à l’adaptation à un monde toujours plus technicisé. Incapable d’égaler les performances des inventions humaines, il ne s’y accommode en outre que partiellement, parfois difficilement, faisant alors signe de façon négative (fatigue, stress, émotions, douleurs...). Il se signale à soi dans des besoins élémentaires (manger, boire, dormir, avoir des relations sexuelles) ou dans sa résistance aux disciplines  quotidiennes. Le corps ramène l’individu à sa condition d’être humai...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Adrien Péquignot, « Corps et transhumanisme. », Le Portique [En ligne], 37-38 | 2016, document 10, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 21 août 2017. URL : http://leportique.revues.org/2876

Haut de page

Auteur

Adrien Péquignot

Adrien Péquignot est ingénieur en informatique (UTBM, 2004) et titulaire d’un Master 2 de philosophie (Université de Paris 8, 2015). Il donne actuellement des cours de philosophie en lycée en tant que contractuel dans l’Académie de Versailles.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org