Navigation – Plan du site
Améliorer l’homme ?
8

La greffe Nkisi.

Théories, cultes, et usages de la performance (Afrique centrale)
The Nkisi graft : theories, cults and uses of performance (Central Africa)
Serge Mboukou

Résumés

Cette contribution est un contrepoint vis-à-vis de l’élan général et consensuel sur la nouveauté et la radicalité des élaborations de l’ère biotechnologique. Si les vocabulaires, les jargons et les objets sont nouveaux et autres, des constantes, se maintiennent cependant quant à la démarche fondamentale et aux logiques mobilisées. Le foisonnement des élaborations issues de l’éros informatique et cybernétique en tant que solutions ne se démarquent pas foncièrement des efforts prodigieux entrepris par les hommes à travers le monde et les époques dans leurs différentes expériences. Leur obsession renvoie toujours au même but : combler leurs failles et remédier au manque ontologique qui les caractérise. À partir de l’observation des pratiques des experts Nganga du Congo et de l’Afrique centrale, on peut voir que les logiques à l’œuvre dans la démarche du Nkisi comme greffe opérée sur l’homme défaillant recoupent en plusieurs points les solutions les plus actuelles mobilisées autrement par les technologies les plus pointues. La marche des hommes relève donc d’une histoire riche en rebondissements qui parfois l’enivre. Il convient de retrouver la raison, la prudence et la mesure afin de tenter d’avancer sans pourtant se raconter d’histoires. Il faut sans cesse raisonner l’actualité et l’histoire contre les excès de l’idéologie et de la mystification. En cela, l’anthropologie nous aide à remettre certaines données à leur juste place par des rappels et rapprochements parfois surprenants et qui ne manquent pas d’ironie.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2017.

Plan

Les Nkisi : terrain d’exercice des experts et techniciens Nganga de l’Afrique congolaise 
Un tableau ouvert : éléments pour une typologie provisoire des Nkisi

Aperçu du texte

Je chante ma solitude hérissée d’orgueil. Comme les fétiches à clous.
Sony Labou Tansi, Les Sept Solitudes de Lorsa Lopez.

…Il n’est pas impensable qu’on voit un jour, au voisinage immédiat de la Joconde ou, pourquoi pas, juste face à elle, ce qui rendrait son sourire plus « énigmatique » que jamais, l’une de ces pièces anthropomorphes, yeux hagards, bouche ouverte et poing droit levé brandissant une arme manquante, tout encombrée de cordes, de nœuds, de cloches, de chaînes, de sacs avec un nombril proéminent en forme de boîte fermée d’un miroir, mais surtout lardée, depuis le bas des jambes jusqu’à presque dévorer le visage, de pointes et de lames de fer enfoncées dans le bois .
Jean Bazin, Des clous dans la Joconde, p.521.

Notre temps de révolutions biotechnologiques est ivre de superlatifs quant aux pouvoirs, aux capacités et aux horizons réels ou supposés toujours plus grands qu’ouvrent devant nous les combinaisons toujours plus complexes, riches et surprenantes entre les ress...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Serge Mboukou, « La greffe Nkisi. », Le Portique [En ligne], 37-38 | 2016, document 8, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 28 juin 2017. URL : http://leportique.revues.org/2872

Haut de page

Auteur

Serge Mboukou

Serge Mboukou est docteur en Anthropologie sociale et ethnologie. Il est Maître-assistant associé à l’École d’architecture de Nancy et Professeur de philosophie en CPGE. Il a publié en 2016, La Parole recouvrée. Simon Kimbangu. Prophète et passeur de cultures (L’Harmattan).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org