Navigation – Plan du site
Améliorer l’homme ?
5

Le logarithme ou la fin programmée de l’homme ?

Logarithm, or the scheduled end of man?
Marc Michel

Résumés

Le développement exponentiel de l’outil devenu universel du logarithme à tous les secteurs de l’activité, permet désormais la maîtrise des tâches les plus complexes grâce à une connectique et une robotique de plus en plus sophistiquées et généralisées. L’intelligence artificielle paraît au seuil de pouvoir remplacer celle de ses créateurs. Dans le même temps, les biotechnologies, en rendant possible la modification du vivant, offre à l’homme la possibilité d’intervenir directement sur la structure même de l’individu. L’apprenti sorcier disparaîtra-t-il avec ses propres géniales inventions ? Est-ce la fin annoncée de toute possibilité d’humanisme ?

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2017.

Aperçu du texte

Le logarithme est loin d’être une invention mathématique récente. Nous en retrouvons l’usage dès la plus haute antiquité chez les Babyloniens et les Égyptiens. Il est à noter que dans chacun de ces sites, cet usage est lié à des techniques notamment de construction . En prenant du recul sur une échelle de temps marquée par l’émergence de l’homme, le logarithme apparaît clairement comme un indice anthropologique, à savoir la création d’outils. Il sera donc question ici de son usage systématique et proprement exponentiel dans une foule d’applications qui embrassent désormais la quasi-totalité de l’activité humaine, qu’elle soit individuelle ou collective, privée ou publique. Loin des tables antiques aux seuls supports de l’argile ou du papyrus, cette systématisation s’appuie sur une puissance de calcul et de mémoire jamais égalée sous formes exceptionnelles allant des plus grands centres jusqu’aux miniaturisations les plus sophistiquées. Mais, pour commencer, rappelons à grands traits...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marc Michel, « Le logarithme ou la fin programmée de l’homme ? », Le Portique [En ligne], 37-38 | 2016, document 5, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 28 juin 2017. URL : http://leportique.revues.org/2868

Haut de page

Auteur

Marc Michel

Marc Michel, ancien professeur de l’Université de Strasbourg, après de premiers travaux dédiés aux prolongements de la philosophie de Schleiermacher dans la pensée contemporaine, est le cofondateur d’un groupe pluridisciplinaire, aujourd’hui international, qui, depuis vingt-cinq ans, se consacre aux rapports entre santé et société. C’est ainsi que des séminaires réguliers sont tenus en différentes villes de France ou à l’étranger ; chaque année des rencontres, désormais appelées « Ren­contres Georges Canguilhem », sont organisées sous la double égide de l’Université et des Hôpitaux universitaires de Strasbourg. Leurs actes sont publiés, cf. http://eurocos.u-strasbg.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org