Skip to navigation – Site map
Améliorer l’homme ?
4

Le transhumanisme comme hérésie

Transhumanism as a heresy.
René Heyer

Abstracts

Transhumanism claims to embrace a great many principles of modern humanism. It’s on this claim we rely when we affirm it as a heterodox humanist movement. This paper shows that transhumanist declarations elevate techno-scientific activity to an end in itself, thus producing an eschatology of permanence that flattens the existential dimension of humanism.

Top of page

Excerpt

Full text document will be published online on October 2017.

Outline

L’homme, « cette œuvre indistinctement imagée »
L’humanisme décloisonné
Carte de vœux
S’activer
Libérer la vie en l’homme

First lines

Homines, mihi crede,
non nascuntur,
sed finguntur. 

Érasme, De pueris.

Contrairement à une vue courante, l’hérésie n’est pas une opinion qui se séparerait de la doctrine reçue comme un élément étranger. Si elle paraît heurter la tradition établie ou communément admise, elle fait d’abord partie des convictions qui supportent celle-ci et dont elle illustre la diversité, avant d’en venir, pour des raisons de circonstances ou de fond, à être accusée d’engendrer la division en leur sein. Le transhumanisme est en ce sens une hérésie de l’humanisme, qu’il préfixe de toutes les manières : trans-, sur-, post-, supra-, hyper-…  L’humanisme, en d’autres termes, serait lui-même traversé de courants visant l’homme non pas simplement dans ce qu’il est, mais dans ce qu’il est appelé à devenir : homme à parfaire parce que déjà à faire, homme perfectible parce qu’en un sens inachevé – homme à « augmenter » (enhancement), concluront les transhumanistes d’Outre-Atlantique. Là est une première pist...

Top of page

References

Electronic reference

René Heyer, « Le transhumanisme comme hérésie », Le Portique [Online], 37-38 | 2016, document 4, Online since 01 October 2017, connection on 24 May 2017. URL : http://leportique.revues.org/2867

Top of page

About the author

René Heyer

René Heyer est professeur d’éthique et de théologie morale à la faculté de théologie catholique de l’Université de Strasbourg. Parmi ses publica­tions récentes, une contribution au numéro thématique de la Revue des sciences religieuses d’octobre 2014 consacré à Jean-Luc Nancy et aux deux tomes de sa Déconstruction du christianisme : « La religion recomposée ».

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Revues.org