Navigation – Plan du site
Autour des films
Rencontres avec Jean-Marie Straub après les projections
10

Après Operai

Jean-Marie Straub

Texte intégral

1Jean-Marie Straub – Je veux rectifier un petit peu ce que j’ai dit. J’ai dit que c’était un film un peu terroriste. Mais enfin, c’est quand même une des plus belles histoires d’amour qu’on ait racontées à l’écran. Je veux dire que ça s’ouvre et ça se détend à un certain moment. Ça ne reste pas terroriste jusqu’au bout. Est-ce que vous avez des questions ?

2Spectateur – C’est génial si on est Italien et qu’on n’a pas besoin des sous-titres. Sincèrement, quand il faut tout le temps regarder, ce n’est pas possible avec les sous-titres.

3J.-M. S. – Mais ça fait 40 ans que je dis qu’il faudrait avoir le courage de faire des films en italien, en allemand et en français et de ne jamais les sous-titrer pour personne.

4On est né dans une langue, c’est notre langue maternelle et il n’y a aucune raison de se faire croire, comme la bourgeoisie, qu’on peut comprendre et parler toutes les langues.

5Ils ont inventé l’esperanto et ils se sont cassé la gueule. Maintenant, ils en sont à l’anglais. Enfin, à la lingua del padrone, qui n’est même plus l’anglais des banques, mais qui est l’anglais du fonds monétaire international.

6Spectateur – En quelle saison cela a-t-il été tourné exactement ?

7J.-M. S. – Je ne sais plus. En tout cas, ça devait être juste après le 15 août.

8Spectateur – Parce que vous avez choisi la période à laquelle ça a été tourné, quand même ?

9J.-M. S. – Oui, il faut d’abord travailler avec tous ces acteurs-là et les mettre sur une scène. Il vaut mieux ne pas tourner des choses pareilles sous une pluie battante, c’est tout.

10Spectateur – Voilà. Mais on aurait pu penser au printemps…

11J.-M. S. – Non, au printemps, en Italie, il pleut tout le temps. Si vous voulez mettre un Italien en rogne, vous lui dites : chez vous, au fond, il pleut jusqu’au 14 juillet. Alors il se met en colère. Mais c’est tout à fait vrai. Et puis, à partir du 15 août, il recommence à pleuvoir. Donc voilà. Ils le savent bien puisqu’ils ont inventé un terme pour le changement de temps après le mi-agosto, ils ont appelé ça la ruptura, la rupture du 15 août. Alors c’est une vieille histoire. Évidemment, parfois il pleut seulement le 20 août et pas le 16 août. Même parfois, il pleut un peu avant le 15 août. En tout cas, moi, j’ai eu des déluges au point qu’on devait s’arrêter au bord de la route parce que ça n’allait vraiment plus, le 14 juillet. Alors bon…

12Spectateur – Donc…Vous n’avez pas dû refaire, reprendre ? Ça a été tourné en quelques jours ? Je parle des conditions de tournage.

13J.-M. S. – En quelques jours ? Non. Oui, on sent un peu la saison qui avance...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Marie Straub, « Après Operai », Le Portique [En ligne], 33 | 2014, document 10, mis en ligne le 05 février 2016, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://leportique.revues.org/2767

Haut de page

Auteur

Jean-Marie Straub

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org