Navigation – Plan du site
Georges Bataille

« Qui êtes-vous, Georges Bataille ? »

Présentation
Madeline Chalon

Texte intégral

1Penseur maudit, écrivain pornographe, philosophe, poète, sociologue, « débauché » versus « assis de bibliothèque ». La vérité est juste là : Georges Bataille aura trompé son monde, brouillé les cartes, comme il aimait à le dire.

2Mieux vaut se garder de lui chercher une place, Bataille est de ceux qui n’en n’ont pas. Ni place, ni projet, mais la volonté depuis toujours, de tout renverser.

3Le cinquantième anniversaire de sa mort est l’occasion – comme un prétexte – de relire son œuvre. Une œuvre importante, imposante, dont on n’arrive jamais à bout. Il ne peut « laisser personne en paix », il l’a dit et on le croit, ou on le sait. On ne lit pas Bataille comme on lit n’importe quel écrivain. Bataille fait bande à part, dans la vie comme en littérature, et plus encore en philosophie. Sans être complètement négligé (Œuvres complètes chez Gallimard, publication de ses romans et récits dans la Pléiade), Bataille n’intéresse que rarement les universitaires. Comme s’il n’était pas sérieux, comme s’il avait été trop loin – dans la vie, en littérature et en philosophie justement. Sa pensée devrait pourtant attirer l’attention, attirer les regards, au moins autant qu’elle s’attire les foudres. Bataille n’est pas seulement l’écrivain sulfureux qu’on dépeint. Peu d’intellectuels ont pensé la politique, la religion, l’art ou la sociologie, avec autant d’acuité. Peu d’entre eux ont osé jouer comme il l’a fait avec les limites du savoir, jusqu’à l’excéder, jusqu’à l’impossible.

4Georges Bataille était – on l’oublie trop souvent – un bibliothécaire rigoureux et méticuleux. Il était aussi un amoureux du désordre : le désordre comme condition de la pensée, comme condition de la poésie, comme condition de la philosophie. L’ordre est une affaire de calcul, l’ordre veut les moyens en vue d’une fin. Bataille est sans dessein, sans but ni fin. Souverain.

5Ce numéro du Portique, composé d’articles et d’entretiens, ne prétend à aucune homogénéité. Les auteurs réunis dans ce numéro – écrivains, sociologues, philosophes – ont eux-mêmes déterminé leur perspective de lecture, sans qu’aucune thématique particulière ne leur ait été imposée.

Haut de page

Notes

1 . « Qui êtes-vous » est le nom d’une émission radiophonique d’André Gillois, à laquelle Georges Bataille a participé en 1951. Bataille répondait aux questions de Maurice Clavel, Emmanuel Berl, Jean Guiot et Jean-Pierre Morphée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Madeline Chalon, « « Qui êtes-vous, Georges Bataille ? » », Le Portique [En ligne], 29 | 2012, mis en ligne le 15 décembre 2012, consulté le 24 mars 2017. URL : http://leportique.revues.org/2589

Haut de page

Auteur

Madeline Chalon

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org