Navigation – Plan du site
Des nouvelles du [parlement des philosophes]

Le [parlement des philosophes]

Texte intégral

1Pour l’année universitaire qui commence, le programme des activités du [parlement des philosophes] est assez important. L’automne sera très actif puisque, dès le début du mois d’octobre 2008, trois journées d’études seront consacrées – les 9, 10 et 11 –, à un questionnement d’actualité : « Les usages du vivant : quels enjeux pour les biotechnologies ? ». Ayant pour objectif de chercher à comprendre les usages spécifiques que les biotechnologies font ou pourraient faire du vivant, elles réuniront de nombreuses personnalités pour mener une réflexion qui ne veut pas se contenter de prendre acte des développements technologiques et des usages qu’ils rendent possibles, mais qui cherchera à décrypter, en amont, les présupposés théoriques et les représentations idéologiques en jeu dans l’interprétation et la proposition de ces usages techniques et à en évaluer, en aval, les implications éthiques, sociétales et existentielles

2Un des partis pris de ces journées est d’avoir considéré que se trouve définie comme biotechnologie toute technique à visée industrielle ou thérapeutique, directe ou indirecte, qui a recours à un savoir scientifique appliqué à la modification, à l’exploitation et à la maîtrise artificielles de processus physiologiques inhérents aux organismes vivants. Ces savoirs ou techniques englobent notamment la biologie moléculaire, la génomique, la manipulation de l’embryon lors de l’ontogenèse, les diverses techniques d’imagerie exploratoire informatisée (invasives ou non) du corps et du cerveau, les techniques d’hybridation bionique de l’organique et de l’électronique, et même une partie des nanotechnologies.

3Seront abordées les questions suivantes : en quoi les biotechnologies modifient-elles notre rapport au monde, à la nature ou à la société ? Loin de tout obscurantisme technophobe et en admettant que la technique est une seconde nature chez l’être humain, ne nous incombe-t-il pas cependant une responsabilité éthique particulière face aux pouvoirs nouveaux qui nous sont ainsi conférés : l’usage sans les précautions d’usage est aveugle, et tout ce qui est ou sera techniquement réalisable n’est pas forcément souhaitable ni pertinent, comme nous l’enseignent l’antique vertu de prudence ou encore le moderne principe de précaution. Quelles sont par ailleurs les implications des biotechnologies sur la façon que nous avons de concevoir notre identité humaine personnelle et collective ? Finalement, le développement de nouveaux usages du vivant nous force à nous interroger sur la possibilité d’inventer de nouvelles manières d’être sans y perdre notre âme : Comment voulons-nous vivre, être nous-mêmes, être ensemble et être au monde ?

4Le 15 novembre, c’est sous le titre « Langue allemande et tradition philosophique » qu’aura lieu une autre journée d’études destinée à interroger l’identification dans la tradition philosophique allemande de deux tendances presque opposées face à la relation avec la langue maternelle. L’une tend à célébrer la langue allemande comme une langue privilégiée ; l’autre polémique contre cette autocélébration. On y propose quatre axes classiques de réflexion :

  • Fichte : l’allemand comme langue vivante par excellence.

  • Schopenhauer : La critique de la rhétorique idéaliste.

  • Heidegger : l’allemand comme langue philosophique par excellence.

  • Adorno : l’amour vigilant vers la langue maternelle.

5Le programme de l’année 2009 est tout aussi chargé : des journées d’étude sur Franz Rosenzweig auront lieu les 8, 9 et 10 janvier, puis un colloque sur Mystique et philosophie en avril. À l’automne sont prévues une journée sur L’éthique du refus et un colloque international sur la pensée de Philippe Lacoue-Labarthe.

6Pour toute information ou précision sur ces activités, les dates, les lieux, ainsi que pour adhérer ou consulter les archives déjà réunies, rendez-vous sur le site : http ://www.parlement-des-philosophes.org ou contactez : postmaster@parlement-des-philosophes.org

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Le [parlement des philosophes] », Le Portique [En ligne], 22 | 2009, mis en ligne le 05 février 2009, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://leportique.revues.org/2253

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revues.org